En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus...

FERMER X

Pointages
  • Il y a 1 semaine
    Flotiren résiste depuis 140 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 141] La Chasteté passe aussi par un éloignement progressif du site STOP FAP.
    Comme le suggère @Alphaplissken , je prends une pause de 18 jours jusqu'au 16 juillet à laquelle j'ai droit.
    à bientôt.

  • Il y a 1 semaine
    Flotiren résiste depuis 140 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 141]
    Les paupières des fleurs
    Les paupières des fleurs, de larmes toujours pleines,
    Ces visages brumeux qui, le soir, sur les plaines
    Dessinent les vapeurs qui vont se déformant,
    Ces profils dont l'ébauche apparaît dans le marbre,
    Ces yeux mystérieux ouverts sur les troncs d'arbre,
    Les prunelles de l'ombre et du noir firmament
    Qui rayonnent partout et qu'aucun mot ne nomme,
    Sont les regards de Dieu, toujours surveillant l'homme,
    Par le sombre penseur entrevus vaguement.

    Victor Hugo

  • Il y a 1 semaine
    Flotiren résiste depuis 139 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 140] La chasteté sait tirer profit de tout, du bien et du mal qu'elle trouve en moi et transformer toutes choses en soi.

  • Il y a 1 semaine
    Flotiren résiste depuis 139 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 140]
    La pauvre fleur
    La pauvre fleur disait au papillon céleste
    — Ne fuis pas !
    Vois comme nos destins sont différents. Je reste,
    Tu t'en vas !

    Pourtant nous nous aimons, nous vivons sans les hommes
    Et loin d'eux,
    Et nous nous ressemblons, et l'on dit que nous sommes
    Fleurs tous deux !

    Mais, hélas ! l'air t'emporte et la terre m'enchaîne.
    Sort cruel !
    Je voudrais embaumer ton vol de mon haleine
    Dans le ciel !

    Mais non, tu vas trop loin ! — Parmi des fleurs sans nombre
    Vous fuyez,
    Et moi je reste seule à voir tourner mon ombre
    À mes pieds !

    Tu fuis, puis tu reviens, puis tu t'en vas encore
    Luire ailleurs.
    Aussi me trouves-tu toujours à chaque aurore
    Toute en pleurs !

    Oh ! pour que notre amour coule des jours fidèles,
    Ô mon roi,
    Prends comme moi racine, ou donne-moi des ailes
    Comme à toi !

    Victor Hugo

  • Il y a 1 semaine
    Flotiren résiste depuis 138 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 139]
    Les fleurs
    Oh ! de l'air ! des parfums ! des fleurs pour me nourrir !
    Il semble que les fleurs alimentent ma vie ;
    Mais elles vont mourir.... Ah ! je leur porte envie :
    Mourir jeune, au soleil, Dieu ! que c'est bien mourir !

    Pour éteindre une fleur il faut moins qu'un orage :
    Moi, je sais qu'une larme effeuille le bonheur.
    À la fleur qu'on va fuir qu'importé un long courage ?
    Heureuse, elle succombe à son premier malheur !

    Roseaux moins fortunés, les vents, dans leur furie,
    Vous outragent longtemps sans briser votre sort ;
    Ainsi, roseau qui marche en sa gloire flétrie,
    L'homme achète longtemps le bienfait de la mort !

    Et moi, je veux des fleurs pour appuyer ma vie ;
    A leurs frêles parfums j'ai de quoi me nourrir :
    Mais elles vont mourir.... Ah ! je leur porte envie ;
    Mourir jeune, au soleil, Dieu ! que c'est bien mourir !

    Marceline Desbordes-Valmore

  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 137 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 138]
    Les fleurs
    Des avalanches d'or du vieil azur, au jour
    Premier et de la neige éternelle des astres
    Jadis tu détachas les grands calices pour
    La terre jeune encore et vierge de désastres,

    Le glaïeul fauve, avec les cygnes au col fin,
    Et ce divin laurier des âmes exilées
    Vermeil comme le pur orteil du séraphin
    Que rougit la pudeur des aurores foulées,

    L'hyacinthe, le myrte à l'adorable éclair
    Et, pareille à la chair de la femme, la rose
    Cruelle, Hérodiade en fleur du jardin clair,
    Celle qu'un sang farouche et radieux arrose !

    Et tu fis la blancheur sanglotante des lys
    Qui roulant sur des mers de soupirs qu'elle effleure
    À travers l'encens bleu des horizons pâlis
    Monte rêveusement vers la lune qui pleure !

    Hosannah sur le cistre et dans les encensoirs,
    Notre dame, hosannah du jardin de nos limbes !
    Et finisse l'écho par les célestes soirs,
    Extase des regards, scintillement des nimbes !

    Ô Mère, qui créas en ton sein juste et fort,
    Calices balançant la future fiole,
    De grandes fleurs avec la balsamique Mort
    Pour le poète las que la vie étiole.

    Stéphane Mallarmé

  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 136 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 137] La Chasteté est vécue sereinement.

  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 136 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 137]
    Pétition d'une fleur
    À une dame châtelaine.
    (Pour la construction d'une serre.)


    Pauvre fleur, qu'un rayon du soleil fit éclore,
    Pauvre fleur, dont les jours n'ont qu'une courte aurore,
    Il me faut, au printemps, le soleil du bon Dieu,
    Et quand l'hiver arrive, un asile et du feu.
    On m'a dit — j'en frémis ! — qu'au foyer de la serre
    Je n'aurai plus ma place, et mourrai sur la terre
    Au jour où l'hirondelle, en fuyant les frimas,
    Vole vers les pays où l'hiver ne vient pas.
    Et moi, qui de l'oiseau n'ai pas l'aile légère,
    Sur toi, contre le froid, j'avais compté, ma mère !
    Pourquoi m'abandonner ? Pauvre petite fleur,
    Ne t'ai-je pas offert l'éclat de ma couleur,
    Mon suave parfum, jusqu'aux jours de l'automne ?
    Ne t'ai-je pas donné ce que le ciel me donne ?

    Si tu savais, ma mère, il est dans ce vallon,
    Non loin de ton domaine, un jeune papillon
    Qui versera des pleurs, et mourra de sa peine,
    En ne me voyant plus à la saison prochaine.
    Des sucs des autres fleurs ne voulant se nourrir,
    Fidèle à son amie, il lui faudra mourir !...
    Puis une abeille aussi, sur mon destin, s'alarme :
    Sur ses ailes j'ai vu briller plus d'une larme ;
    Elle m'aime, et m'a dit que jamais, sous le ciel,
    Jeune fleur dans son sein n'avait eu plus doux miel.
    Souvent une fourmi, contre le vent d'orage,
    Vient chercher vers le soir l'abri de mon feuillage.
    Te parlerai-je aussi de l'insecte filant,
    Qui, sur mes verts rameaux s'avançant d'un pas lent,
    De son réseau léger appuyé sur ma tige,
    À tout ce qui dans l'air ou bourdonne ou voltige,
    Tend un piège adroit, laborieux labeur
    Que ta main va détruire en détruisant ma fleur ?
    Et puis, quand vient la nuit, un petit ver qui brille
    Me choisit chaque soir, et son feu qui scintille,
    Lorsque mes sœurs n'ont plus pour elles que l'odeur,
    Me permet de montrer l'éclat de ma couleur.

    Tu vois, je suis aimée ! et cette heureuse vie,
    Me serait, à l'hiver, par tes ordres ravie ?...
    C'est ton or qui m'a fait quitter mon beau pays,
    Où, des froids ouragans je n'avais nuls soucis ;
    Aussi je pleurais bien au moment du voyage...
    — L'exil est un malheur qu'on comprend à tout âge !
    Mais une vieille fleur, estimée en tous lieux,
    M'a dit qu'auprès de toi mon sort serait heureux ;
    Qu'elle avait souvenir, jusques en sa vieillesse,
    D'avoir fleuri pour toi du temps de sa jeunesse ;
    Qu'aussitôt qu'on te voit, t'aimer est un devoir,
    Qu'aimer paraît bien doux quand on vient de te voir ;
    Que tu n'as pas un cœur qui trompe l'espérance,
    Que les amis te sont plus chers dans la souffrance,
    Et que petite fleur, flétrie et sans odeur,
    Trouverait à l'hiver pitié pour son malheur ;
    Que tout ce qui gémit, s'incline, souffre et pleure,
    Cherche, sans se tromper, secours dans ta demeure ;
    Que, tes soins maternels éloignant les autans,
    Auprès de toi toujours on se croit au printemps !

    Allons, construis pour nous une heureuse retraite,
    Et Dieu te bénira... car c'est lui qui m'a faite,
    Et simple fleur des champs, quoique bien loin des cieux,
    Comme le chêne altier, trouve place à ses yeux.

    Sophie d'Arbouville

  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 135 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 136]
    La rose
    À Madame M.

    Quand la rose s'entr'ouvre, heureuse d'être belle,
    De son premier regard elle enchante autour d'elle
    Et le bosquet natal et les airs et le jour.
    Dès l'aube elle sourit ; la brise avec amour
    Sur le buisson la berce, et sa jeune aile errante
    Se charge en la touchant d'une odeur enivrante ;
    Confiante, la fleur livre à tous son trésor.
    Pour la mieux respirer en passant on s'incline ;
    Nous sommes déjà loin, mais la senteur divine
    Se répand sur nos pas et nous parfume encor.

    Louise Ackermann

  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 134 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 135]
    Rêve
    Oh ! la fleur de lys !
    La noble fleur blanche,
    La fleur qui se penche
    Sur nos fronts pâlis !

    Son parfum suave
    Plus doux que le miel
    Raconte le ciel,
    Console l'esclave.

    Son luxe éclatant
    Dans la saison douce
    Pousse, pousse, pousse.
    Qui nous orne autant ?

    La rose est coquette ;
    Le glaïeul sanglant
    Mais le lys est blanc
    Pour la grande fête.

    Oh ! le temps des rois,
    Des grands capitaines,
    Des phrases hautaines
    Aux étrangers froids !

    Le printemps s'apprête ;
    Les lys vont fleurir.
    Oh ! ne pas mourir
    Avant cette fête.

    Charles Cros

  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 133 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 134]
    Fleur solitaire
    À Madame de Bertha.

    Par un soir ténébreux de l'arrière-saison.
    Dans un coup de rafale une graine emportée,
    Tombant contre les murs d'une haute prison,
    Entre de vieux pavés mal joints s'est arrêtée.

    Dans ce lit de hasard elle dort tout l'hiver,
    Sous des blocs de granit froidement inhumée ;
    Mais quand au tiède avril le ciel bleu s'est ouvert,
    Elle tressaille et germe où le vent l'a semée.

    Alors, comme sortant d'un funèbre sommeil,
    Elle émerge à grand'peine et s'exhausse de terre,
    Et d'un suprême effort aspirant au soleil
    Elle frémit d'espoir, la pauvre solitaire.

    Puis, grâce à de longs jets flexibles et rampants,
    S'attachant par saut brusque ou par lente caresse,
    Comme la vigne vierge et les rosiers grimpants,
    Elle escalade enfin la haute forteresse.

    Quand elle arrive au bout de son rude chemin,
    Montant jusqu'au rebord d'une étroite fenêtre,
    Elle étale sa fleur près d'un visage humain
    Qu'elle a vu triste et pâle à la grille apparaître.

    À plein cœur exhalant son parfum printanier,
    La fleur s'épanouit... et meurt dans la soirée ;
    Mais elle s'est ouverte aux yeux du prisonnier,
    Qui seul a pu la voir, qui seul l'a respirée.

    André Lemoyne

  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 132 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 133] On serait tenté, sur un bout de papier
    De griffonner ces trois mots tant appréciés :
    « Bonne fête Papa ! »
    Mais Cyrano en ce cas
    Ne manquerait pas de signifier
    Sur ce ton quelque peu altier :

    Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
    On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
    En variant le ton, – par exemple, tenez :

    Descriptif :
    L’amour d’un père peut être traduit par un mot : confiance. Merci de toujours croire en moi, c’est ce qui me donne envie d’avancer. Bonne fête Papa !

    Prévenant :
    Merci d’avoir veillé sur moi, de m’avoir enseigné tout ce qui est important et merci surtout de faire partie de mon univers. Bonne fête Papa !

    Tendre :
    Tu as planté en moi l’amour, le courage et la force. Tu m’as toujours montré comment aimer et pardonner. Je remercie Dieu que tu sois mon père. Bonne fête Papa !

    Emphatique :
    Il n’y a rien de plus fort que l’amour d’un père. Papa, tu es tout pour moi !

    Admiratif :
    Papa, tu ne plies face à aucune difficulté. Ton amour me ravit, ta force me rend fier et c’est un privilège que de t’avoir dans ma vie. Avec toi, je me sens en sécurité. Bonne fête Papa !

    Lyrique :
    C’est tous les jours la fête des pères ! Pas un jour ne passe sans que je pense à toi... Bonne fête Papa !

    Respectueux :
    Il m'arrive parfois de te trouver sévère, mais j'ai compris que tu avais raison de l'être. Merci pour ta présence, ta confiance, ton amour. Bonne fête Papa !

    Reconnaissant :
    Tes bras s’ouvrent quand j’ai peur. Ton cœur est doux et fort à la fois. Tes yeux se durcissent quand j’ai besoin d’une leçon. Ta force et ton amour m’ont guidé dans la vie et m’ont donné les ailes dont j’avais besoin pour voler.

    Pratique :
    Le soutien et les encouragements d’un père sont le carburant qui permet à un être humain de réussir l’impossible. Merci Papa !

    Amical :
    Papa, tu es toujours là pour moi. Tu me pardonnes quand je te blesse, tu me tends les bras même quand j’ai tort. Si mes amis me rejettent, tu m’ouvres ta porte. Si je suis heureux, tu te réjouis avec moi. Merci Papa !

    Poète :
    Papa, tu es mon roc. Toujours solide lorsque je doute, toujours présent lorsque j’ai besoin de toi. Tu es un rocher à l’état brut !

    Polyglotte :
    Aucune langue ne peut exprimer la grandeur et la force d’un père. Bonne fête Papa !

    Défaitiste :
    Papa, je peux tenter de faire pour toi tout ce que tu as fait pour moi, mais je sais que je n’y parviendrai pas. Je voudrais donc t’offrir une marque de tout l’amour que j’éprouve pour toi. Bonne fête Papa.

    Timide :
    Papa, tu ne sais peut-être pas combien je t’aime, et c’est certainement parce que je ne l’exprime pas assez, mais mon cœur s’ouvre quand je te vois. Bonne fête Papa !

    Spirituel :
    Papa, quatre lettres seulement, comme dans Ciel, et en elles il y a l’infini. Bonne fête papa !

    Logique :
    Il n’y a qu’une fête des pères par an mais c’est tous les jours que je t’aime.

    Entraînant :
    Que chaque aube soit pour toi une invitation à rêver, un appel à vivre et une occasion d’aimer. Bonne fête Papa !

    Déférent :
    Je te remercie tout particulièrement pour l’exemple que tu me donnes. Avec toute la confiance et l’amour que tu m’as transmis, je veux te souhaiter une très bonne fête. Je t’aime !

    Aimant :
    Depuis tout petit jusqu’à aujourd’hui, mon amour pour toi est toujours le même. Bonne fête Papa !

    https://image.noelshack.com/fichiers/2020/25/7/1592724184-web3-father-and-little-son-having-heart-to-heart-talk-at-home-daddy-try-to-help-solve-problems-search-solution-together-parent-showing-care-and-love-or-older-brother-ask-forgiveness-to-y.jpeg
  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 132 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 133] La Chasteté, l'art d'être tranquille sans avoir l'air.

  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 132 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 133]
    La bouture
    Au temps où les plaines sont vertes,
    Où le ciel dore les chemins,
    Où la grâce des fleurs ouvertes
    Tente les lèvres et les mains,

    Au mois de mai, sur sa fenêtre,
    Un jeune homme avait un rosier ;
    Il y laissait les roses naître
    Sans les voir ni s'en soucier ;

    Et les femmes qui d'aventure
    Passaient près du bel arbrisseau,
    En se jouant, pour leur ceinture
    Pillaient les fleurs du jouvenceau.

    Sous leurs doigts, d'un précoce automne
    Mourait l'arbuste dévasté ;
    Il perdit toute sa couronne,
    Et la fenêtre sa gaîté ;

    Si bien qu'un jour, de porte en porte,
    Le jeune homme frappa, criant :
    « Qu'une de vous me la rapporte,
    La fleur qu'elle a prise en riant ! »

    Mais les portes demeuraient closes.
    Une à la fin pourtant s'ouvrit :
    « Ah ! Viens, dit en montrant des roses
    Une vierge qui lui sourit ;

    Je n'ai rien pris pour ma parure ;
    Mais sauvant le dernier rameau,
    Vois ! J'en ai fait cette bouture,
    Pour te le rendre un jour plus beau. »

    René-François Sully Prudhomme

  • Il y a 2 semaines
    Flotiren résiste depuis 131 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 132]
    La fleur des poètes
    Chacun, comme un trésor, garde au fond de son âme
    Le parfum préféré de quelque chère fleur,
    Et dans tous nos pensers, sur le plus sombre drame
    Ce souvenir lointain épanche sa fraîcheur.

    Au lilas, confident de sa longue douleur,
    Valmore de son chant suspend l'aile de flamme,
    Et sur la véronique, image de son cœur,
    Las tu laisses tomber le soupir de la femme.

    Le chaste amant d'Elvire au pied de l'amandier
    S'arrête pour cueillir une branche, et Nodier
    D'une grâce rêveuse a doué l'anémone ;

    Ah ! si parmi ces fleurs tu t'élevais un jour,
    Blanc jasmin qui jadis, par un beau soir d'automne,
    Reçus les larmes d'or de mon premier amour !

    Antoine de Latour

    Pointage édité il y a 2 semaines
  • Il y a 3 semaines
    Flotiren résiste depuis 130 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 131]
    Soyons fermes, purs et fidèles ; au bout de nos peines, il y a la plus grande gloire du monde, celle des hommes qui n'ont pas cédé.
    Charles de Gaulle

  • Il y a 3 semaines
    Flotiren résiste depuis 129 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 130]
    Une fleur
    Hier, lorsqu'au matin sonnait la dixième heure,
    J'allais, et je ne sais comment il arriva
    Que je me retrouvai devant votre demeure,
    Je ne sais où j'allais, mais je me trouvai là.

    Et de tristes pensers dans mon sein murmurèrent,
    Tristesses que le cœur exhale en les chantant,
    Et ces pensers vers vous doucement s'élevèrent,
    Comme un parfum des bois qui s'épure en montant.

    Et j'avais une fleur, messagère odorante
    Des premières senteurs du printemps revenu,
    La porte était ouverte, et d'une main tremblante
    J'y jetai cette fleur, et m'enfuis tout ému.

    Va ! ton destin est beau, pauvre fleur printanière,
    Car peut-être sur toi son regard tombera ;
    Tes feuilles vont mourir éparses sur la terre,
    Mais peut-être, en passant, son pied te foulera.

    Antoine de Latour

    Pointage édité il y a 2 semaines
  • Il y a 3 semaines
    Flotiren résiste depuis 128 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 129] La pudeur et la chasteté sont les rideaux de l'âme.

  • Il y a 3 semaines
    Flotiren résiste depuis 128 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 129]
    La violette
    Douce violette,
    Vierge humble et discrète,
    Fille de nos bois,
    Dis-moi dans quels songes
    Ainsi tu te plonges
    Sans joie et sans voix ?

    — Sans voix, non sans joie,
    Car Dieu m'en envoie :
    J'écoute un oiseau ;
    Son chant me fait fête,
    Et moi, fleur muette,
    Je me dis : c'est beau !

    Henri-Frédéric Amiel

    Rêve érotique
  • Il y a 3 semaines
    Flotiren résiste depuis 127 jour(s) :
    ↳ Tentative n°1 | Mode EXTREM | Objectif: 150 jour(s)
    [J 128]
    À une tulipe

    Ô rare fleur, ô fleur de luxe et de décor,
    Sur ta tige toujours dressée et triomphante,
    Le Velasquez eût mis à la main d'une infante
    Ton calice lamé d'argent, de pourpre et d'or.

    Mais, détestant l'amour que ta splendeur enfante,
    Maîtresse esclave, ainsi que la veuve d'Hector,
    Sous la loupe d'un vieux, inutile trésor,
    Tu t'alanguis dans une atmosphère étouffante.

    Tu penses à tes sœurs des grands parcs, et tu peux
    Regretter le gazon des boulingrins pompeux,
    La fraîcheur du jet d'eau, l'ombrage du platane ;

    Car tu n'as pour amant qu'un bourgeois de Harlem,
    Et dans la serre chaude, ainsi qu'en un harem,
    S'exhalent sans parfum tes ennuis de sultane.

    François Coppée

Abstinence en cours:
  • 140 jours Résiste actuellement depuis :
  • Voir la liste des grades Capitaine / Déserteur
    Grade:
    ↳ Prochain dans
    67%
  • 150 jours Objectif fixé:
    ↳ Sera atteint dans
  • 15 jour(s) Congés restants :
Statistiques :
  • 140 jours Record d'abstinence ( il y a 1 semaine):
  • Durée moyenne d'une tentative: 140 jours
  • 1 Nombre de tentatives :
  • Jours Tentative n°
  • 213 Nombre de pointages :
  • 0 Nombre de désertions :
Participe aux sessions :
3724pts Score:
  • - Record d'abstinence: 140 x 5pts
    - Likes reçus sur le profil: 67 x 3pts
    - Nombres de pointages: 213 x 2pts
    - Jours d'abstinence cumulés: 140 x 1pt
    - Réactions postées sur les pointages: 1651 x 1pt
    - Messages postés sur le forum: 18 x 1pt
    - Visites effectuées: 127 x 1pt
    - Likes reçus sur les messages et pointages: 1631 x 0.5pts
    - Dons effectuées: 10 x 10 pts
    - Parrainages (afficher) 0 x 5 pts
    - Clics sur le lien de parainage: 15 x 0.05 pts
  • 74/28427 Classement général (afficher ):
Derniers messages postés:
Flotiren
il y a 1 jour:
@nofabfranco: Tiens un deuxième Caporal !
Posté sur le chat de la session CHASTETE TOTALE

Flotiren
il y a 2 jours:
@Youenn: je n'avais pas fait le rapport avec ce rapport-là !
Posté sur le chat de la session STOP FAP

Flotiren
il y a 2 jours:
@Bidasse:
https://www.ina.fr/v...video.html
Posté sur le chat de la session STOP FAP

Flotiren
il y a 2 jours:
@Youenn: j'espère que ce n'est pas comme çà !
https://image.noelshack.com/fichiers/2020/28/2/1594134079-rapport.jpeg
Posté sur le chat de la session STOP FAP

Flotiren
il y a 2 jours:
@Spartiate78: Vive le Caporal-Chef !
https://m.ina.fr/vid...video.html
Posté sur le chat de la session STOP FAP

Flotiren
il y a 2 jours:
@GirlToMars: Vive le Caporal-chef !

Posté sur le chat de la session CHASTETE TOTALE

Flotiren
il y a 2 jours:
@Oxysun:
Posté sur le chat de la session STOP FAP

Flotiren
il y a 2 jours:
@Oxysun: Quelle bonne idée !
Posté sur le chat de la session STOP FAP

Flotiren
il y a 3 jours:
@KaizenCR: C'est ce qu'on appelle un faux départ comme dit @Onlacherien !
https://image.noelshack.com/fichiers/2020/28/1/1594058025-faut-depart.jpeg
Posté sur le chat de la session STOP FAP

Flotiren:
Il y a de la matière pour décider celui qui souhaite commencer.
C'est aussi important de mont... Afficher
Message posté sur le sujet [SONDAGE] Votre avis sur la nouvelle page d'accueil du forum Le site Abstinence.help il y a 1 semaine
Flotiren:
Comme promis, c'est fait ! Afficher
Message posté sur le sujet "STOP FAP ! Le film" c'est parti ! du forum Blabla il y a 1 semaine
Flotiren:
De la sérénité pour avancer dans la vie Afficher
Message posté sur le sujet [SONDAGE] Bienfait du nofap du forum Blabla il y a 1 semaine
Flotiren:
Belles photos ! Bon courage pour la suite du tournage. J'ai pris le temps de lire aussi le scénario... Afficher
Message posté sur le sujet "STOP FAP ! Le film" c'est parti ! du forum Blabla il y a 1 semaine
Flotiren:
Voici le point de vue d'une sexologue
Afficher
Message posté sur le sujet [VIDEO] L’abstinence sexuelle ne veut pas dire absence de sexualité du forum Blabla il y a 1 semaine
Flotiren:
Vivement la nouvelle Cagnotte ! Afficher
Message posté sur le sujet "STOP FAP ! Le film" c'est parti ! du forum Blabla il y a 4 semaines
Flotiren:

ça fonctionne ! Afficher
Message posté sur le sujet Discussion autour des mises à jours du forum Le site Abstinence.help il y a 4 semaines
Flotiren:
On ne peut plus accéder aux challenges annexes (Chasteté totale par exemple) autrement que par son p... Afficher
Message posté sur le sujet Discussion autour des mises à jours du forum Le site Abstinence.help il y a 4 semaines
Flotiren:
Si c'est une erreur de l'utilisateur, c'est autre chose... Afficher
Message posté sur le sujet [BUG] Nombre de tentatives du forum Signaler un bug il y a 1 mois
Flotiren:
En regardant le profil de @Cesare , j'ai remarqué qu'il avait fait 13 tentatives, or dans le graphiq... Afficher
Message posté sur le sujet [BUG] Nombre de tentatives du forum Signaler un bug il y a 1 mois