En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus...
Connexion ou Inscription

FERMER X

[TEMOIGNAGE] PMO, 6 ans de combats, en toute franchise


Auteur Message
Antifap25



- Score: 1816pts
- Messages postés: 6
Bonjour à toutes et tous... Je reviens un petit coup ici suite à un énième craquage, le 8ème de l'année seulement, me diriez vous, le 8ème de trop cette année, d'après moi, comme beaucoup de monde ici je pense, ils sont tous de trop.

Je ne pointe plus ici, car je n'en ai plus le temps, malheureusement, et ce y compris pendant les vacances.
Je fais juste ce témoignage, billet, appelez cela comme vous le voulez, en espérant peut-être changer la vie, la conception de certaines, de certains qui auraient poussé la porte de ce site. Pousser la porte de ce site, un premier pas, déjà !

6 ans, déjà, 6 ans que ça a commencé. C'était un jour, juin 2015. Un jour pas comme les autres où, comme des milliards avant moi, je découvris cette sensation unique au bas du ventre, ce jour, où je perçois que mon pénis (appelons les choses comme elle s'appellent) ne sert pas qu'à uriner. Naturel, me diriez vous, et vous avez raison : la masturbation est nécessaire pour apprendre à découvrir son corps changeant, voir ce de quoi il est capable, et connaître la notion de plaisir et d'orgasme. Pour découvrir uniquement. C'est ce qui se passait jusqu'à peu, avant la généralisation de la pornographie, du nu sur Internet. Voir une femme (ou un homme, c'est selon) nu(e) n'a jamais été aussi facile. Et c'est là que le sale engrenage a commencé, que la chose, telle la gangrène, se propage dans ma vie. C'était occasionnel, c'est devenu presque quotidien, peu après la rentrée 2015. Je me rappelle, un soir, avoir pester contre le bus qui est arrivé trop tard pour que j'aie le temps de me déshabiller, je me rappelle, lorsque les volets étaient fermés, de taper les termes "femme nue". Je n'avais que 11 ans, et pourtant, tout semblait déjà s'enliser. L'année de 6ème fut de loin la plus difficile pour moi, aussi bien sur le plan personnel, que familial (ma relation avec mes parents, et plus globalement ma famille n'a jamais été aussi dégradée que cette année là). Oui, vous avez bien lu, et quand je dis la plus difficile, j'inclus l'année 2020/2021, année impitoyable, c'est dire. C'est en 2016, lorsque mes grands parents m'offrent un livre sur la préadolescence que je découvre le nom de cette chose : la masturbation (ou la branlette). Le livre disait que ce n'était pas une honte, et que c'était même nécessaire pour découvrir "sa" sexualité, ils n'ont pas tort sur toute la ligne, seulement voilà, il était également écrit, à peu près ces mots : "Il n'y a pas de honte, c'est même naturel, sais-tu que les singes le font aussi ?". Les singes, combien de fois je l'ai entendue cette comparaison, quand mes proches "pro-masturbation" ne comprenaient pas mon raisonnement (car oui, j'assume ma pensée et mes convictions). Ici un oncle, là un ami, là une camarade de cours (les filles sont aussi bien concernées), parfois mes propres parents (qui ne le font plus depuis des lustres pourtant).

Et il y avait les femmes nues. Durant l'année 2016, dès que les parents partaient, ou même quand ils étaient là, seul dans ma chambre, j'actionnais l'Ipad, et je tapais, "femme nue". Je m'interdisais les sites pornographiques, pour conserver une certaine forme de dignité et me contentait de visionner des artistiques, je pense que nous sommes tous passés par là à moment donné, et puis, le soir, tout seul, dans mon lit, j'étais envahi de fantasmes malsains : pour exemple, imaginer l'intégralité de mes fréquentations féminines nues (11 à 13 ans) dans un orphelinat où seule la nudité est tolérée, c'est dire, et je "fapais", tout en pensant à cela. Heureusement que ce site est sous couvert d'anonymat, car il y en a que je fréquente toujours à l'heure qu'il est. Je suis désolé si cela a généré des images chez vous, et c'est pour cela que j'ai mis la petite balise [NSFW]. Et puis, il y avait ces gymnastes, pendant les JO 2016, devant lesquelles je fantasmais, seul devant la télévision, et je "fapais", encore, toujours. 2016, la sale année. 2016, l'année où tout aurait pu s'envoler, l'année où je décevais tout le monde ou presque, et je pense, non, je ne pense pas, j'en suis sur, que ces pratiques abusives y sont pour beaucoup. J'ai honte quand j'y repense, et surtout, je me dis que je reviens de loin.

Petite anecdote, le 3 août 2016, j'ai proclamé le décret "Arrêt total de la masturbation" (en reprenant les mots de l'époque, bien sur). 1 jour plus tard, sans véritable grande surprise, je recraquais. Ce décret est pourtant toujours en vigueur, et chaque 3 août, j'y repense, et je me dis que le combat est loin d'être terminé.

Ce qui est anecdotique, c'est que déjà, durant cette année 2016, je savais qu'il y avait quelque chose qui clochait, que la "découverte des plaisirs" était arrivée à son terme, et que je m'étais inséré dans quelque chose de malsain, et c'est peut-être cela qui me détruisait, inconsciemment.

Passée 2016, 2017 sera une année marquée par le retour d'un nouvel espoir, les masturbations ne sont plus quotidiennes (plutôt tous les 2 à 5 jours, voire une "seulement" une fois par semaine les 3ème et 4ème trimestre), quand aux femmes nues, elles étaient devenues anecdotiques et les plans relationnel, personnel, scolaire et familial évoluent de manière positive, j'ai (enfin) des amis, j'arrive enfin à m'insérer, à exister, chose qui n'était pas le cas les années passées. Et pour la première fois, je suis élu délégué de ma classe, chose qui en dit long sur l'évolution de ma situation. Et pourtant, il y avait encore ce truc, pour lequel je culpabilisais toujours, et qui chaque semaine revenait comme une balle dont on souhaite se débarrasser et qui est systématiquement ramenée par un chien. Ce régime durera à peu près jusqu'en mai 2019, avec quelques rechutes, quelques femmes nues visionnées aussi au passage, on est toujours sur de l'artistique. Mai 2019, nouveau déclic, après une rechute (2 craquages dans la même semaine), je décide enfin de faire quelque chose de concret. Un jour, comme ça, je trifouille sur Internet, cette ressource à la fois aussi nuisible que protectrice, et je tombe sur ce site. C'était au moins d'avril. Un mois plus tard, ayant constaté que la situation à ce sujet était toujours la même depuis bientôt 2 ans, je décide de passer à l'acte. Et je tombe sur la communauté, vous, en l'occurrence, enfin des personnes qui pensent comme moi. Jusqu'en juillet 2019, le 14 précisément, le régime était toujours le même, 1 craquage par semaine à peu près, parfois toutes les 2 semaines, mais le fait de lire des témoignages, d'encourager d'autres qui ont le même problème que moi, de moi-même être encouragé ont engendré ceci. Pas de craquage durant 1 mois, cependant, des difficultés personnelles auront entraîné ma rechute, et puis, 2 mois, jusqu'au mois d'octobre, 2 mois sans craquer, puis décembre, toujours 2 mois.

Cependant, un problème aussi, les femmes nues accompagnaient presque systématiquement ces craquages, toujours de l'artistique, un peu de naturisme parfois, mais cela devenait préoccupant. Et c'est en février 2020 qu'arrive la première rechute de cette aire "Stop FAP", du nu, des craquages tous les 15 jours, comme à peu près en 2019. L'arrivée du Covid, assignation à résidence, n'arrange rien à cette problématique, et c'est tous les 15 jours qu'un visionnage suivi de FAP survient, et ce jusqu'au 27 avril 2020. Petit détail aussi, les nus artistiques sont désormais accompagnés d'orgasmes féminins, de doigtages, rien de bien méchant au final, si je dois comparer à ce que regardent encore actuellement certains de mes amis. S'ensuivent des craquages occasionnels, parfois, souvent accompagnés de pornographie (de la vraie cette fois-ci, dès qu'il y a orgasme filmé, il y a pornographie), une petite quinzaine au total pour 2020, me semble-t-il, peut être moins, contre une grosse trentaine environ en 2019, et plus de 60 sûrement les années antérieures, entre 2015 et 2018. Et surtout, des mesures post-craquage concrètes, comme l'interdiction de consulter Internet après certains horaires x temps après le craquage, des horaires de couchages imposés, et des restrictions dissuasives (peut-être pas assez)

2021 a suivi le même cours, avec cependant une crise, une rechute au mois de mars/avril, avec un craquage toutes les semaines du 20 mars au 12 avril, et en bonus (en malus plutôt) un craquage diurne. Un accident en mai, le 17. Et puis, il y a eu hier soir.

Cette journée du vendredi 20 août a été une journée particulièrement calme, une journées où les dérives ont été trop nombreuses : pollution intempestives sur Instagram, ouverture accidentelle de prospectus contenant des images suggestives (on est en été), puis l'accidentel est devenu volontaire, et puis sur le coup des 1h10, après une session d'Internet ayant viré à la décadence, le craquage. Et comme en 2019, lors de mon inscription ici, un déclic. Ce n'est que le 8ème de l'année, là où cela aurait pu être le 8ème de la semaine quelques années auparavant, mais c'en est un de trop. 5 ans après le décret du 3 août 2016, je m'aperçois que "l'arrêt total de la masturbation" n'est toujours pas un acquis. Tout en sachant que sur 8 craquages cette année, 6 ont été accompagnés par de la pornographie et du nu (surtout du nu, hier soir). Et comme en de 2017 à 2019, une routine semble s'être insérée, sauf qu'au lieu de un craquage/semaine, c'est un craquage tous les 1 à 3 mois, mais c'est quand même une routine. Et ça ne passe pas, ou plus du moins. Je commence progressivement à entrer dans le monde des adultes, la majorité approche à grands pas, je commence à avoir des relations professionnelles, également à m'insérer dans le domaine de la politique, dans l'associatif, sans oublier les études, année de terminale imminente etc... Et j'estime qu'aux portes de l'âge adulte, ce type de pratique devrait relever du passé, il serait temps de passer aux choses sérieuses maintenant (relations conjugales et sexuelles pour quelques uns, abstinence totale pour d'autres). L'avoir fait n'a pas fait de moi un playboy, mais cela m'a donné un minimum d'estime de moi-même, par le simple fait que je suis capable de maîtriser mon corps et mes pulsions, et c'est grâce à cela que j'ai pu au fil des années tisser des relations, entrer dans "le monde des adultes" malgré moi. Et à chaque craquage, cette estime de moi-même disparaît, j'ai le sentiment de redevenir un "petit branleur qui n'en vaut pas la peine". Ce matin, je ne me sentais pas bien, fut un temps où j'arrivais à dissimuler, mais, rongé par la culpabilité, mon mal-être a été ressenti par ma famille, qui a cerné que quelque chose n'allait pas.

Il est temps, je le dis à chaque fois, mais là, je sens que ça devient urgent, que ces pratiques n'ont plus lieu d'être. Et dans 6 mois, laps de temps moyen pour vaincre une addiction, je reviendrais ici, je l'espère, pour crier ce mot, ce mot crié par les soldats lorsque l'ennemi est vaincu : VICTOIRE ! Nous serons le lundi 21 février 2022, sans masques j'espère. J'aurais déjà 18 ans. Si j'ai arrêté de pointer, faute de temps, je soutiens et soutiendrais encore cette communauté, qui cherche à se dépasser et dépasser ses pulsions. Et j'espère sincèrement y arriver, cette fois-ci.

"Je est un autre", cette phrase qui m'a été dite par un ami proche récemment résume à elle seule la bataille qu'est celle du No Fap.

Je remercie sincèrement celles et ceux ayant pris le temps de lire ce témoignage, et je vous encourage à réussir dans ce combat de longue haleine

FORCE A VOUS !

Bonne journée, et bonne continuation !
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 6 jours #1 - Voir le message
middle_boy



- Score: 1521pts
- Messages postés: 179
- J 114 | Mode EXTREM
Bon courage pour ces 6 mois. Du virtuel, ne vaudra jamais une vraie relation avec une vraie personne. Le fap et le porno n'a rien de très épanouissant. Encore une fois, bon courage à toi.
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 2 mois #2 - Voir le message
Antifap25



- Score: 1816pts
- Messages postés: 6

En réponse à

middle_boy (Voir le message):

Bon courage pour ces 6 mois. Du virtuel, ne vaudra jamais une vraie relation avec une vraie personne...
Merci beaucoup... Bon courage à toi également.

Ce que tu dis est vrai, rien n'est plus beau que le réel, on se perd et on perd son temps dans le virtuel. Chercher LA vidéo, pour exemple.

Merci encore, bonne soirée !
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 1 mois #3 - Voir le message
Orinium



- Score: 1222pts
- Messages postés: 2
- J 127 | Mode EXTREM

En réponse à

Antifap25 (Voir le message):

Bonjour à toutes et tous... Je reviens un petit coup ici suite à un énième craquage, le 8ème de l'an...
Bon courage je sais ce que c'est moi aussi j'ai subit cette descente aux enfers mais j'ai réussi à remonter grâce à ce site et chaque jour je me sens comme quelqu'un de nouveau. Que la lumière te guide
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 2 mois #4 - Voir le message
Antifap25



- Score: 1816pts
- Messages postés: 6

En réponse à

Orinium (Voir le message):

Bon courage je sais ce que c'est moi aussi j'ai subit cette descente aux enfers mais j'ai réussi à r...
Bonsoir...

Merci des encouragements. Que la lumière te guide également, tes convictions, surtout, car ce sont elles qui font de nous des hommes nouveaux !

Bonne continuation
Posté il y a 2 mois | Signaler #5 - Voir le message
Orinium



- Score: 1222pts
- Messages postés: 2
- J 127 | Mode EXTREM
Merci bonne continuation à toi https://image.noelshack.com/fichiers/2017/02/1484173541-cc-risitas596.png
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 2 mois #6 - Voir le message
Roigada



- Score: 1114pts
- Messages postés: 154
- J 3

En réponse à

Antifap25 (Voir le message):

Merci beaucoup... Bon courage à toi également.

Ce que tu dis est vrai, rien n'est plu...
Le porno c’est du divertissement comme le rap ce n’est pas la vrai vie.
Mais bon courage pour la réalisation de ton objectif.
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 2 mois #7 - Voir le message
Antifap25



- Score: 1816pts
- Messages postés: 6
Bonsoir...

La pornographie est avant tout une drogue, aussi puissante que l'héroïne, malheureusement...
Il faut des années à la combattre, et encore, je pense être assez chanceux par rapport à certaines personnes...

Je te remercie !

Bonne continuation !
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 2 mois #8 - Voir le message
middle_boy



- Score: 1521pts
- Messages postés: 179
- J 114 | Mode EXTREM
Oh oui, tu devrais pouvoir t'en sortir. J'ai été tellement dans des bas fonds profonds à plusieurs périodes de ma vie avec ça. Tu peux y arriver mec, et trouver le vrai bonheur ! https://image.noelshack.com/fichiers/2017/39/3/1506463228-risibg.png
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 2 mois #9 - Voir le message
Antifap25



- Score: 1816pts
- Messages postés: 6

En réponse à

middle_boy (Voir le message):

Oh oui, tu devrais pouvoir t'en sortir. J'ai été tellement dans des bas fonds profonds à plusieurs p...
Nous sommes tous passés par là, je crois...

Merci, c'est ce que je te souhaite également !
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 2 mois #10 - Voir le message
Compte supprimé Supprimé
Posté il y a 2 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 3 semaines #11 - Voir le message
Antifap25



- Score: 1816pts
- Messages postés: 6
Bonjour...

Ravi de le savoir ! J'espère qu'il est parvenu à te conforter dans ce combat de longue haleine !

Force à toi, également !
Posté il y a 1 mois | Signaler | Dernière mise à jour il y a 1 mois #12 - Voir le message

Liste des sujets

Le sport est essentiel pour combattre une addiction. Découvrez GO MUSCU, la déclinaison fitness du site pour vous donner la motivation de pratiquer une activité sportive régulière.